Vous êtes ici

Canneberge ou cranberry bio

bc agro fruits secs propose des cranberry biologique
Conditionnement: 
Carton de 11,34Kg

La canneberge, également appelée « atoca » au Québec ou encore « cranberry » de son nom anglais est un petit fruit rouge plein d'antioxydants poussant sur un arbrisseau qui croît dans les tourbières des régions froides. 

L'histoire de la canneberge

La canneberge était cultivée par les Améridiens bien avant la conquête de l’Amérique pour ses vertus curatives principalement. Les colons européens l’utiliseront également pour lutter contre le scorbut. La production commerciale est entreprise par les américains dès le XIXe siècle et au Canada au début du XXe siècle. La production de canneberge est aujourd'hui très présente sur le territoire du Nord Est des Etats-Unis et canadien principalement dans les régions du Québec, de l'Ontario, et de la Terre Neuve.  

La culture de la canneberge

La canneberge est une plante vivace qui pousse à l'état sauvage dans les tourbières acides. C'est un arbrisseau à feuilles persistantes qui ne dépasse pas 30 cm de haut qui peut vivre plus de cent ans. Elle se cultive dans les régions froides d’Amérique du Nord avec une présence importante en eau. La récolte dure 1 mois à partir de fin septembre jusqu’à fin octobre pouvant aller jusqu'à fin novembre pour les USA. La canneberge est récoltée grâce à une méthode dite «humide ou au filet» qui consiste à inonder les champs de 45cm d'eau. Ainsi les fruits mûrs qui enferment des cavités d’air flottent à la surface et sont alors récupérés à l’aide d’un filet et de bouées flottantes.

Pays d'origine: 
USA
Le saviez-vous ?: 
  • Avant de devenir rouge, la canneberge est blanche. Si on la cueille à ce moment là, elle produit un jus incolore. Il est légèrement moins acidulé que le rouge, mais aurait sensiblement la même valeur nutritive et le même pouvoir antioxydant.
  • Les composés antioxydants sont plus abondants dans les canneberges séchées que dans les canneberges fraîches, du fait de la concentration liée au séchage.
  • Du XVIIe siècle au XIXe siècle, la canneberge était largement consommée par les marins de l’est de l’Amérique du Nord. Ils avaient constaté que ceux qui en mangeaient n’étaient pas victime du scorbut. On a compris bien plus tard que cela était attribuable à la richesse en vitamine C de la petite baie.
  • Fort de sa grande concentration d'antioxydants la canneberge est bénéfique sur de nombreuses maladies notamment cardiaques et améliore la protection des neurones.